Rémy Ficheroulle

Peinture

Démarche artistique

Le peintre questionne les trois grands sujets de la peinture occidentale qui sont le portait, la nature morte et le paysage.
Focalisé sur la vibration des choses et des êtres, il capte des moments du quotidien et tente de trouver la traduction picturale qui retranscrira au mieux le choc de sa contemplation : « on ne peint pas un cri comme on peint un murmure.» 

Ses compositions mélancoliques nous invitent à rêver, le regard perdu vers l’horizon, plongé dans la matière.

Biographie

Par son apprentissage académique, Rémy Ficheroulle peint à l’huile des portraits mais aussi des paysages qui avec le temps deviendront de plus en plus
explosif et abstrait, intérogeant de plus en plus la matière et les infinis moyens de représenter, de traduire la vie et les choses. 

En 2009 il découvre une technique nouvelle inspirée du tatouage et grave de la frigolite à l’aide d’une aiguille à tatouer. Il appellera cela l’électrogravure. Le style devient plus affiné et dramatique, les contraintes de représentation et la palette réduite au minimum. Les sujets se font plus précieux, plus rafinés.

Retour à la page précédente